Se promener, faire un pic-nique, se baigner, admirer le Palais, assister à des cours ou des activités culturelles proposés par l’UIMP, faire du sport, visiter le Parc Marin, jouir des concerts pendant l’été…, toutes ces activités peuvent être réalisées dans ce même lieu: la Péninsule de La Magdalena. Ce immense parc s’étendant sur 24,5 hectares, est un des lieux préférés des habitants de Santander et de ses visiteurs. Ici il faut laisser votre montre de côté et profiter de l’instant présent. Balader-vous, perdez-vous mais surtout profitez!

Graphic extracted from the Official Visitors Guide Santander

La Société Royale de Tennis

______________________

☎ Telephone 942 273 016
Club Privé. Fermé au public
www.rstenis.com

Fondé en 1906, et plus familièrement appelé « El Tenis », c’est le fruit de l’apparition de la vie sociale et sportive des privilégiés de l’époque. Ce club social est profondément lié à la Monarchie Espagnole et doit par ailleurs, sa fondation à la famille Royale de Santander. En effet, le monarque Alfonso XIII fut le premier Président d’Honneur du Club et, de nos jours, c’est son petit fils, le roi Juan Carlos I, qui occupe ce poste. Le club offre un certain nombre d’activités sportives et ludiques ainsi qu’un restaurant très chic.

El Magdaleno: Le petit train touristique

______________________

☎ Téléphone 942 291 044

Ceux qui voudront profiter d’une superbe vue panoramique de la Péninsule de la Magdalena sans trop marcher, pourront monter dans ce petit train touristique. Installé à l’entrée sur votre gauche, il n’attend que vous! C’est l’option idéale pour les familles ou les personnes à mobilité réduite qui veulent tout savoir sur le lieu. Les visites commentées ont lieu de 8.00 à 22.00 h pendant l’été et de 9.00 à 20.30 h le reste de l’année.

Monuments

______________________

Les jardins de la péninsule de La Magdalena ont été conçu par l’architecte paysagiste français Forestier et comptent, plusieurs monuments. L’un deux est le Mémorial des Victimes du terrorisme réalisé par le sculpteur basque Agustín Ibarrola, il situé juste à l’entrée de l’enceinte. De plus, une sculpture rendant hommage au divulgateur environnemental Félix Rodríguez de la Fuente, qui est représenté en train de nourrir un loup ibérique, est installé un peu plus loin, à la hauteur de l’aire de jeux pour les enfants.

Le Parc Marin 

______________________

L’enceinte de la Magdalena compte parmi ses attractions, un Parc Marin gratuit. Construit à l’aire libre, il bénéficie de piscines naturelles entre la roche et les falaises. Celles-ci abritent des phoques, des lions marin et des pingouins.

Musée de l’Homme et de la Mer

______________________

Ce musée à l’air libre symbolise la reconnaissance de la ville pour Vital Alsar, un marin originaire de la région. Ici sont exposés les trois galions qu’il a utilisé durant sa traversée de l’Océan Atlantique, rivalisant avec l’expédition d’un autre marin, Orellana. Vous pourrez également observer une reproduction du radeau en bois qu’il a utilisé pour traverser l’Océan Pacifique en 1970, le plus long voyage de l’histoire réalisé dans une embarcation aussi périssable. Salvador Dalí, a peint une petite voile sur le radeau.

L’île de Mouro

______________________

Depuis le Nord-Est de la façade du Palais de la Magdalena, vous pourrez admirer l’Île de Mouro. Une formation rocheuse qui attire tout particulièrement notre attention. Son unique construction est un phare inauguré en 1958, qui annonçait l’arrivée des bateaux par la baie. Actuellement, cet îlot est ancré dans les eaux vives de la Cantabrie dont les vagues arrivent à égaler le sommet du phare. Une scène digne d’une carte postale. Ici pousse une plante curative appelée « Perejil de Mar » (Persil de Mer).

Le Phare de la Cerda

______________________

En descendant depuis le lieu antérieur, vous trouverez le Phare de la Cerda, construit sur de larges falaises délimitées. Autrefois, sur ce même lieu, se dressait un château portant le même lieu, il avait été fondé au XVIIe siècle pour protéger la ville des ennemis. Actuellement, c’est une balise où certaines installations sont destinées à la « Aula del Mar » (la classe de la mer), un projet mené par l’Université de Cantabria, l’Université Internationale Menéndez Pelayo y les Autorités Portuaires.

Le Marégraphe

______________________

En suivant le sentier dans la même direction, nous arrivons au Marégraphe, une petite construction carrée réalisée en pierre qui servait à étudier toutes sortes de données maritimes. Autrefois appelé  » l’Embarcadère dénommé du Roi « , il était très utilisé par la Famille Royal lors des excursions journalières en mer.

Actuellement il est fréquenté par des pêcheurs et des jeunes baigneurs, qui en profitent pour monter et sauter en hauteur.

La plage des Bikinis 

______________________

La plage des Bikinis est située quasiment aux pieds du Palais. Il convient tout d’abord d’expliquer l’origine de son nom qui nous fait sourire. À la fin des années 60, l’Université Internationale de Menéndez, qui existait déjà à l’époque, accueillait de nombreuses étudiantes américaines et européennes.
Celles-ci, un peu en avance dans le domaine vestimentaire, avaient l’habitude de porter des maillots deux pièces, plus connus sous le nom de “Bikini”. C’est donc ici que les espagnols ont vu pour la première fois ce type de maillot de bain, un peu osé pour l’époque. Cela a considérablement révolutionné les mœurs de la ville.

Les Écuries Royales

______________________

Juste à côté se trouvent les anciennes écuries royales, un ensemble de petits enclos de style anglais qui fut construit un an après le Palais, dans le but d’accueillir les chevaux et les charrettes, moyen de transport de l’époque. De nos jours ce sont des chambres mises à disposition pour les étudiants, les professeurs et la presse accréditée de l’Université d’Été UIMP.  L’enceinte contient également une cafétéria accessible au public. Le reste de l’année, l’amphithéâtre accueille toutes sortes d’activités, comme des conférences, des projections, des séminaires, etc.

La Horadada

______________________

Depuis les écuries en regardant vers la mer, vous pourrez apercevoir la Horadada (la percée), une roche qui selon la légende aurait été perforée par une barque de pierre qui transportait alors les têtes des martyres, San Emeterio y San Celedonio. Ces deux soldats issus de l’armée romaine furent décapités à Calahorra car ils ne voulaient pas renoncer à leur foi chrétienne; leurs têtes auraient été déposées dans cette barque de pierre, qui traversa le fleuve de l’Èbre, et fit demi-tour par la péninsule Ibérique et arriva alors jusqu’à ces côtes.

Quand la barque s’heurta contre la pierre, elle fut percée en un seul coup, de telle manière que les têtes des deux saints ont pu arriver jusqu’à Santander. La ville doit d’ailleurs son nom à l’un des martyre, Saint Emeter.

Malheureusement, la pierre n’est plus visible car elle a été cassée lors d’un terrible orage.

Campa de La Magdalena

______________________

Juste à côté des écuries s’étend une large pelouse verte, la Campa, un grand espace qui dispose de jeux infantiles et d’une petite cafétéria. À l’origine ce terrain était destiné à la pratique du polo. Aujourd’hui, il accueille des concours hippiques, des concerts et d’autres activités.

La plage de la Magdalena 

______________________

Aux pieds du Palais de la Magdalena, cette plage offre une vue imprenable sur la ville. Elle dispose de tous les services nécessaires, et une grande pelouse pour ceux qui préféreraient l’herbe au sable. Elle mesure 900 mètres de longueur, c’est une des plus grandes plages après celles du Sardinero. Protégée par la baie, elle est à l’abri du vent et la mer y est très calme. Idéale pour les familles avec enfants.

L’Île de la Torre 

______________________

Également connue comme « l’île des souris »- vous remarquerez que les habitants de Santander prennent un certain plaisir à changer le nom des lieux-, sa superficie mesure à peu prêt un demi hectare. Elle accueille actuellement la fameuse école de Voile de Isla de la Torre, mais il y a quelques années, elle était utilisée comme enclave pour maintenir les quarante bateaux qui arrivaient chargés d’un équipage affligés par de graves maladies infectieuses. Durant les jours de basse marée, on peut s’y rendre en effectuant la moitié du trajet à pieds.

Balneario de La Magdalena 

______________________

En marchant sur la plage de la Magdalena en direction de celle des Peligros, vous trouverez un bout de plage connue sous le nom du  » Balneario » (la station balnéaire). C’est ici que les habitants de la ville avaient l’espoir de rencontrer Cioli, un secouriste de vocation très serviable, qui est connu pour avoir sauvé la vie à plus de 140 personnes qui s’étaient retrouvées dans des situations pénibles dans la mer. Cioli est un personnage très aimé de la population locale, selon laquelle, il représentait la bonté sur terre. Véritable héros de la région, les habitants cherchent encore aujourd’hui, à lui rendre hommage.