‘‘ Beaucoup de siècles se sont écoulés depuis que la première pierre fut posée, donnant aujourd’hui la Cathédrale de Santander. Ses murs ont été témoins de plusieurs périodes difficiles, comme par exemple celle du terrible incendie où la ville resta sous les flammes pendant 3 jours consécutifs ou encore celle, où un navire explosa tout près des quais, faisant trembler ses piliers. Il y eu tout de même des jours heureux. Les jours où la ville se met sur son 31 pour célébrer n’importe quel événement. Actuellement entourée d’édifices emblématiques, elle a pu constater que la capitale santanderina a beaucoup évolué pour arriver à ce résultat: une ville dynamique et cosmopolite qui accueille chaque années beaucoup de visiteurs. En face de la Cathédrale, sur le monument qui rappelle le fleuve qui l’a traversait, on contemple son reflet et nous pouvons commencer l’itinéraire qui nous fera connaitre les lieux et faits singuliers du passé de cette ville ”.

La route qu’effectue cet itinéraire traverse la ville primitive. Il est important de préciser que l’aspect actuel de la ville n’a rien à voir avec l’aspect qu’elle pouvait avoir autrefois. En effet, jusqu’à la moitié du XXe siècle des catastrophes se sont accumulées, laissant derrières elles une ville saccagée. De ce fait le centre ville a été complètement reconstruit et avec le temps la ville a su se relever. L’itinéraire que nous proposons commence par la zone de la Cathédrale, appelée autrefois « Puebla Vieja » jusqu’à l’élargissement de Santander datant de la fin du XVIIIe siècle.

La Place Atarazanas 

______________________

Aux pieds des grands escaliers de la Cathédrale se trouve la Place des Atarazanas . Au XVIe siècle, l’eau de la mer pouvait arriver jusqu’à cette place, qui accueillait les nombreux chantiers navaux. Par conséquent, quelque temps après, Santander devint la première base navale des armées de Felipe II. C’est ici qu’on réparait et qu’on construisait les bateaux de pêche et de guerre. L’édifice qui se trouve sur la gauche de la place, si vous êtes placés devant la Cathédrale, est le Correos ( la poste). Construit en 1916, il présente des éléments architecturaux régionalistes, très en vogue au XXe siècle. Ces éléments sont d’autant plus visibles si vous vous placez en face de la façade principale.

La Banque d’Espagne

______________________

À gauche du Correos, depuis sa façade principale, se trouve l’immeuble qui, jusqu’en 2011, abritait la Banque d’Espagne. Inauguré en 1922, il présente des formes classiques d’un palais de la Renaissance. Sa structure est rectangulaire et dispose d’un grand patio recouvert d’une verrière. Ce bâtiment fut construit sur un terrain occupé par le puissant San Felipe, il s’agissait d’une forteresse médiévale construite durant le règne du Roi Alfonso II et qui fut détruite à la fin du XIXe siècle.

Le bâtiment de la Banque d’Espagne, celui du Correos ainsi que celui de l’église du Christ ont été les seuls bâtiment épargnés par l’incendie de 1941, communément appelé « l’Andalou » car il a commencé dans la rue Cádiz et s’est éteint dans la rue Sevilla.

Le Parc d’Alfonso XIII

______________________

Connue populairement comme la place des Farolas (lampadaires), cet espace, récemment rénové, a subit un certain nombre de travaux, qui ont permis de récupérer les anciennes murailles de la ville abritées dans le Centre d’Interprétations: le CIAMS (Voir « Musée » page 28). L’entrée est gratuite, il vous suffit juste de réserver auprès de l’Office de Tourisme des Jardins de Pereda.

Les Jardins de Pereda

______________________

Inaugurés en 1905 et récemment rénovés, ces jardins élégants sont situés sur un ancien périmètre portuaire. Tenant leur nom du célèbre écrivain originaire de la région, José María de Pereda, ils ont été édifiés en son honneur. Au milieu, une statue représentant le romancier est érigée, à ses pieds sont représentés les personnages principaux de ses œuvres.
Vous pourrez également admirer un autre monument, construit en l’honneur de Concha Espina, une auteure également originaire de Cantabrie.

De plus, le parc abrite une importante variété d’espèces naturelles et d’arbres de grandes tailles. Au printemps et pendant l’été, les jardins accueillent de nombreux événements (foire littéraire, marchés artisanaux, etc.). C’est ici que se trouvent l’Office de Tourisme mais aussi le Point de Service des Bicyclettes (TUSBIC).

Le Chemin de Pereda

______________________

Situé dans la lignée parallèle des Jardins de Pereda, cette grande allée porte le même nom.

Reconnu comme Bien d’Intérêt Culturel depuis 1985, le chemin de Pereda a toujours été le lieu emblématique le plus fréquenté de Santander. Ce chemin allant de Puerto Chico au centre ville, longe les quais et abrite un certain nombre d’éléments incontournables (l’Arc de la Banque de Santander, Banco de España, etc). Épargnés par le terrible incendie, les édifices sont issus de courants architecturaux différents allant du XVIII au XXe siècle, la majorité étant historiques et seigneuriaux, ils témoignent de la richesse artistique de la ville.

La banque Santander 

______________________

Le bâtiment de la Banque de Santander fut construit en 1875 par Atilano Rodríguez, puis rénové en 1945 par Javier González de Riancho. Sa façade, qui possède plus de quarante balcons en fer forgé et en pierre, est surmontée par 4 grandes statues qui représentent respectivement les arts, la culture, le commerce et la navigation. Sur le plan inférieur apparaît une grande frise représentant la banque protectrice des industries, des hauts fourneaux, de l’exploitation minière et des sports. Les deux façades du bâtiment sont séparées par un grand arc et une galerie souterraine. À notre grande étonnement, ces deux façades ne sont pas symétriques puisque, la partie gauche possède un balcon de moins que celle de droite.

La Place Porticada ou place Velarde

______________________

La place Porticada ou place Velarde, est un exemple d’architecture néoherrerienne (du nom de Juan Herrera), un style très utilisé lors de la reconstruction du centre ville après la Guerre Civile et l’incendie de 1941, laissant Santander comme terrain-vague.
Les murs de cette place, où vous pourrez admirer la statue de bronze représentant le héros cantabrique de la Guerre d’Indépendance, Pedro Velarde, forment également les bâtiments de la Caja Cantabria (banque), la Chambre de Commerce, l’Administration Fiscale, et la Délégation du Gouvernement de Cantabrie. Cette place emblématique est le point de rendez-vous des habitants. De 1952 jusqu’en 1990, elle abritait la scène du Festival International de Musique et de Danse de Santander, durant lequel se sont produits de grands artistes internationalement connus: Rostropovich, José Carreras ou encore Rubinstein. De nos jours, elle accueille toujours de nombreux concerts ou représentations, surtout pendant la période estivale. Sur un côté de la place se trouve un gisement archéologique où vous pourrez contempler l’ancienne muraille médiévale datant du XIIIe siècle, qui séparait et protégeait la zone urbaine de la mer.