L’écrivain originaire de Cantabrie, légua à la ville, l’intégralité de son patrimoine bibliographique et l’édifice qui le contenait, à condition que ceux-ci ne soient jamais séparés. Au total, ce sont 42 000 volumes, dont 23 manuscrits incunables et précieux de Quevedo, Lope de Vega et Menéngez Pelayo lui même. Pour les maintenir unis, l’édifice fut rénové en tant que centre publique. Le projet étant dirigé par l’architecte Leonardo Rucabado, celui-ci décida d’ajouter une touche baroque et régionaliste, tout comme le petit jardin qui abrite une sculpture du polygraphe cantabre, Mariano Benlliure.

Illustrations tirées du Guide Officiel du Visiteur de Santander