Durant cet itinéraire, nous vous proposons de traverser le centre ville de Santander, où vos sens seront vivement sollicités. Une traversée qui commencera sur la place de la Mairie et qui continuera vers les rues adjacentes, les étoiles pleins les yeux, vous découvrirez la ville sous un autre angle. En suivant, les odeurs de fruits et légumes provenant du Marché de la Esperanza parcourront vos narines, devant ses vitrines alléchantes vous ne pourrez résister: c’est ici qu’on vend les meilleurs pinchos et tapas de la ville, issus d’une cuisine élaborée et innovatrice, c’est au tour de vos papilles de s’extasier un petit peu. À la tombée de la nuit, laissez place à l’ambiance chaleureuse et festive typique de l’Espagne: fonds sonores, terrasses bondées, accueil chaleureux et enthousiaste des restaurateurs, etc. De quoi rendre votre séjour inoubliable.
Santander, c’est un univers de sensations à portée de main.

Après avoir apprécié la beauté spectaculaire de cette ville en bord de mer, nous vous proposons un itinéraire du centre ville, un peu plus dynamique et commercial. En effet, cette zone représente le centre géographique de la ville mais aussi, l’épicentre du quartier d’Affaires et des loisirs.

Illustrations tirées du Guide Officiel du Visiteur de Santander

La Place de la Mairie

______________________

Plaza del Ayuntamiento, s/n
☎ Téléphone 942 200 300

Comme c’est souvent le cas, la place de la Mairie est le cœur de la ville ainsi que la porte de la Maison Communale, le lieu par lequel tout santanderino digne de ce nom, s’est déjà rendu. Le bâtiment fut construit en 1907, sur l’ancien emplacement du couvent de San Francisco. Dans les années 60, la place subit d’importantes transformations: elle fut agrandie et rénovée. De style éclectique et bâti en pierre blanche, le bâtiment présente deux corps parfaitement symétriques séparés par un clocher. Au milieu, vous pourrez observer le balcon présidentiel, une horloge et le blason de la ville. Il possède trois étages entièrement décorés et dotés de magnifiques œuvres d’art. Par exemple, dans le vestibule, vous pourrez admirer une huile sur toile datant de 1575, représentant l’ancienne ville de Santander. Une oeuvre du de Fernando Calderon, illustre personnage de la ville :
“El grabado (gravure) de Braun”.

Les rues commerçantes

______________________

Autour de la place de la Mairie s’articulent plusieurs boutiques et grandes enseignes commerciales, un certain patrimoine qui témoigne du passé de la zone puisque, appelée la “Puebla Vieja” (Nouvelle Ville), c’est ici qu’étaient installés les artisans, cordonniers, tailleurs et commerçants. Récemment, la plupart des rues sont devenues piétonnes, de cette manière, si une après-midi de shopping s’offre à vous, vous pourrez vous baladez dans ces rues en zigzag, de la place de la Mairie jusqu’à la place Velarde.

L’Église du Sagrado Corazón 

______________________

C/ San José, 15

Elle est située à la fin de la rue Rualasal, au niveau de l’intersection avec la rue San José. Un bâtiment conçu en 1890, très représentatif de l’architecture néogothique de l’époque : flèches, pinacles et autres éléments caractéristiques sont visibles à l’intérieur comme à l’extérieur. À la différence des autres églises de la ville, celle-ci abrite dans son intérieur, des peintures très colorées, œuvres du célèbre peintre, Enrique Immemmcamp. Sa particularité est son incroyable nef mesurant plus de 20 mètres de hauteur et soutenue par douze piliers représentant les douze apôtres. Adossées de part et d’autre du bâtiment, se trouvent les résidences des jésuites.

La rue Arrabal et la rue del Medio

______________________

Ces deux rues sont les plus anciennes de la ville, même si il ne reste que très peu de vestige visible sur ses édifices. Autrefois, les odeurs de braise et de poisson étaient omniprésentes car, situées dans l’ancien quartier de la Mer, c’est dans ces rues que vivaient les pêcheurs, qui avaient pour habitude d’étaler leurs prises dans la rue. Ce qui représentait à l’époque, la zone extra-muros de la ville, où se situaient les entrepôts du matériel de pêche et les tavernes bruyantes des marins, représente aujourd’hui une zone hyper-centrale. Un unique élément conservé témoigne du passé de la zone: un Oasis survivant de l’incendie de 1941.

Ici, vous pourrez profiter de l’ambiance chaleureuse des caves à vins, de ses pinchos et de manière générale d’une cuisine raffinée typique de la région.

Le marché de l’Est

______________________

C/ Hernán Cortés, 4

Construit par Antonio Zabaleta en 1840, le Marché de l’Est est le résultat de l’ascension commerciale de la ville, qui a eu lieu peu de temps après que la Reine Cristina ait signé le décret affirmant que Santander était maintenant capitale de la Cantabrie et Centre constitutionnel. Son organisation s’est réalisé autour des petits pavillons séparés par des rues intérieures, se déployant comme des chemins publiques. Totalement reconstruit, c’est aujourd’hui un centre commercial qui abrite une salle d’exposition, le Musée de la Préhistoire et de l’Archéologie, et autres petits commerces. Sur sa façade extérieure, il conserve une parcelle de mosaïques qui reflète son passé en tant que centre névralgique pour émigrer en Amérique dans les grands transatlantiques.

Musée de la Préhistoire et d’Archéologie de Cantabrie

______________________

Le musée possède une importante collection de vestiges archéologiques provenant de gisements de la région; vestiges qui ont contribué de manière décisive aux recherches concernant l’art mobilier de l’époque paléolithique, comme c’est le cas pour Altamira ou le Puente Viesgo. Il vit le jour en 1925, grâce à l’importante donation du Marquis de Comillas, qui légua l’intégralité de sa collection personnelle au musée. Situé dans les sous-terrains du Marché de l’Est, le musée possède des objets précieux extraordinaires, comme par exemple, un flambeau ou bâton de commandement finement gravé, trouvé dans la grotte del Pendo, des peintures rupestres, des outils de l’époque romaine, d’immenses stèles funéraires de Cantabrie, etc. La région de Cantabrie est considérée comme étant la terre des grandes cavités en matière d’art rupestre. De cette manière, le Musée de Préhistoire et Archéologie abrite des trésors matériels issus de gisements internationalement reconnus: –La Garma, El Castillo, Altamira… Les collections d’outils de pierre et celle de l’art mobilier paléolithique présentent des éléments sculptés en os et en corne, ce qui accentue d’autant plus la renommée du Musée. Le musée propose également d’exposer l’évolution de la culture matérielle au commencement de l’époque Paleolithique jusqu’au Moyen Âge, à travers un parcours visuel qui retrace l’évolution des différents modes de vie. Parcours multimédias, interactifs, scénographiques et infographiques, placent le visiteur dans la peau d’un véritable historien.

La Fondation Botín

______________________

C/ Marcelino Sanz Sautuola, 3
et Pedrueca 1
☎ Téléphone 942 226 072
www.fundacionbotin.org

À la sortie du Marché de l’Est, en continuant votre chemin en direction de la Mairie, vous tomberez sur la rue Marcelino Sanz de Sauola (celui qui a découvert les grottes d’Altamira), plus connue sous le nom de la rue del Martillo. Sur votre droite se tient l’arc de la Banque Santander, et au numéro 3, se trouve la salle d’expositions de la Fondation Botín. Un peu plus haut, vous trouverez au coin de la rue Pedrueca, le siège de la Fondation, qui possède une salle de réceptions, des classes où se déroulent des ateliers artistiques et une bibliothèque.

La place Pombo

______________________

La place Pombo est sans aucun doute la place la plus attachante et la plus mythique de la ville, nombreux sont les souvenirs enfantins que gardent les habitants de la ville de cette place. De ce fait, de nos jours encore, c’est le lieu de rendez-vous après l’école, les enfants jouent et rient, créant ainsi une ambiance chaleureuse et réconfortante.

C’est aussi le lieu où les enfants ont l’habitude de se retrouver le dimanche, pour échanger et compléter leur collection de vignettes, faire un tour de manège, partager des moments en famille ou entre amis. Une empreinte au sol témoigne du passé de la ville: les trous d’aération des anciennes cheminées qui n’existent plus, situés sous les arcs.

La Casa Pombo ou Club de Regartas
_____________________

Plaza Pombo
Infantas, 3
☎ Téléphone 942 211 564

Située sur la même place, se trouve la Casa Pombo ou le Club de Regartas, la société récréative la plus ancienne de la ville qui existe encore de nos jours. L’édifice a été construit par l’architecte Atilano Rodríguez en 1875, simplement décoré, il présente sur sa façade principale, deux piliers surmontés de chapiteaux corinthiens. Dans le patio intérieur, un incroyable escalier de marbre est dressé. Cet édifice a considérablement atténué les inquiétudes des grands commerçants et des armateurs, qui participaient aux réunions informelles ainsi qu’aux activités sociales. En principe, les installations sont uniquement accessibles aux adhérents mais vous pouvez cependant, les visiter pendant la matinée.

La place Cañadío 

 ______________________

Juste derrière la Place Pombo (en direction contraire de la baie) se trouve la Place de Cañadio, le lieu de rencontre et de fête par excellence. Les bars à bière et à cocktails se sont multipliés, cela ne perd pas tout son sens quand on sait qu’au XVIIIe siècle déjà, la place abritait la principale usine à bière de la ville.
Elle appartenait au Compte de Campogiro, qui exportait la plus grande partie de sa production aux colonies américaines, à bord de son propre bateau :” El Cervecero de Cañadío” (le brasseur de Cañadio).

Sur un des côté de la place se trouve l’Église de Santa Lucía, ouverte au culte en 1864. Le portique de cette église est spectaculaire. De grandes colonnes ioniques sont dressées, elle a été déclarée comme Bien d’Intérêt Culturel en 1987 et abrite des peintures inspirées de la Renaissance.

La Filmothèque Régionale

______________________

C/ Bonifaz, 6
☎ Téléphone 942 319 310

Située non loin de la Place Pombo et de la Place Cañadío, c’est le lieu idéal pour commencer une promenade en direction de Puertochico. Sur la route vous pourrez déguster les meilleurs vins et pinchos de la ville. L’idéal est de se balader dans ces rues qui sont les plus renommées de la ville, et de s’y perdre. Juste avant d’arriver à Puertochico, vous trouverez la rue Bonifaz, où se dresse la Filmothèque Régionale de Cantabria, une installation culturelle qui vaut le détour. Les cinéphiles y seront les plus heureux. La salle programme également des cycles de théâtre et de Jazz.